Custom Search 1

Historique

En 1977, le gouvernement guinéen ayant décidé de construire une cimenterie, faisait appel à un cabinet d’ingénierie Européen pour les études de faisabilité d’une station de broyage. Ainsi était créée la société SOPROCIMENT.

En 1978, l’Etat procédait à la signature d’une convention pour l’équipement et le montage de cette station de broyage. 

En 1982, la première tonne de ciment était produite par la société SOPROCIMENT après trois années qui furent consacrées au montage des équipements de la station et la construction d’une centrale électrique pour la fourniture de l’énergie électrique.

Par la suite, dans le cadre d’une opération de privatisation, l’Etat décida de céder une part des capitaux de SOPROCIMENT au secteur privé. Plusieurs candidats se présentèrent mais seul HOLCIM (à l’époque nommé Holderbank), le plus fiable d’entre eux, fut retenu.

En 1988, SOPROCIMENT devenait CIMENTS DE GUINEE SA puis LafargeHolcim Guinée en 2016.

 

Dès les premiers mois de sa présence en Guinée, et consciente des enjeux et défis du marché guinéen qui étaient de produire suffisamment de ciment pour couvrir les besoins du pays au prix le plus bas, LafargeHolcim Guinée s’est fixé comme objectifs le développement, la satisfaction de ses clients et l’amélioration de ses performances. Dans ce sens, LafargeHolcim Guinée a effectué, en plusieurs étapes, d’importants investissements :

  • 1994 : acquisition d’un terminal au Port autonome de Conakry dédié à la réception  et à l’expédition des matières premières importées par navire de 40 000 tonnes.
  • 2000 : augmentation de la capacité de broyage.
  • 2004 : augmentation de la capacité de production par un processus mélange.
  • 2010-2012 : mise en conformité des équipements pour le respect de l’environnement
  • 2016 : investissement de 5 milliards de francs guinéens pour le renouvellement des équipements de l’usine de SANFONIA, notamment des filtres à broyeurs permettant de réduire significativement les émissions de poussière.

 

Ces multiples et importants investissements ont été réalisés par LafargeHolcim Guinée pour se rapprocher davantage des attentes de ses clients et de celles des différents acteurs de l’environnement.

En 27 ans, LafargeHolcim Guinée a toujours eu le souci de développer ces outils de production, de rehausser les compétences de ses cadres et d’améliorer sa gestion.

 

Aujourd’hui, LafargeHolcim Guinée emploie directement 111 spécialistes et indirectement fait travailler 3000 personnes dans le secteur du ciment. Elle contribue ainsi efficacement au développement socio-économique de la Guinée en tant que fleuron de l’industrie guinéenne.

 

A ce jour, nous avons à notre actif un grand nombre de réalisations à travers tout le pays.

 

Parmi nos chantiers de référence figurent la cité Chemins de Fer, le Palais des Nations et le Palais Sékhoutoureya, la Cité des Nations, le stade de Nongo, la route Le Prince, la route Macenta - N’Zérékoré – Lola, l’hôpital sino-guinéen de Kipé, les barrages Garafiri et Kaléta, le pont sur la Fatala à Boffa, les ponts de Kouroussa, Siguiri, Forécariah et Koulé, et les hôtels Kaloum, Ignace Deen (Noom), Koloma (weily kakimbo) et la cité Plaza Diamant.